'Les 4 Saisons de la Réconciliation' est une ressource et une campagne qui peuvent aider votre école ou organisme à intégrer les principes de réconciliation au sein de votre communauté, école ou milieu professionnel.   

 

Présentation dans les écoles francophone du documentaire, Tiers Monde Canada lors d'une journée de sensibilisation.


67_expanded_gallery3.jpg

 

Ce que nous avons retenu : Les principes de la vérité et de la réconciliation

La Commission de vérité et réconciliation du Canada croit que, pour que le Canada s’épanouisse au XXIe siècle, la réconciliation entre le Canada autochtone et non autochtone doit être fondée sur les principes suivants :

1

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones est le cadre pour la réconciliation à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la société canadienne.

2

Les Premières Nations, les Inuits et les Métis, à titre de premiers habitants de ce pays et de peuples qui ont droit à l’autodétermination, ont des droits constitutionnels et en vertu des traités et des droits de la personne qui doivent être reconnus et respectés.

3

La réconciliation est un processus de guérison des relations qui exige un partage de la vérité, des excuses et une commémoration publics qui reconnaissent et réparent les dommages et les torts du passé.

4

La réconciliation exige des mesures constructives pour aborder les séquelles permanentes du colonialisme qui a eu des répercussions dévastatrices sur l’éducation, les cultures et les langues, la santé, le bien-être de l’enfance, l’administration de la justice, les possibilités économiques et la prospérité des peuples autochtones.

5

La réconciliation doit créer une société plus équitable et inclusive en comblant les écarts relatifs aux résultats sur les plans sociaux, économiques et de la santé qui existent entre les Canadiens autochtones et non autochtones.

6

Tous les Canadiens, à titre de personnes visées par les traités, partagent la responsabilité de l’établissement et du maintien de relations mutuellement respectueuses.

7

Les points de vue et les interprétations des aînés autochtones, et les points de vue et les interprétations des gardiens du savoir traditionnel en ce qui concerne l’éthique, les concepts et les pratiques de réconciliation sont essentiels pour une réconciliation à long terme.

8

Appuyer la revitalisation culturelle des peuples autochtones et intégrer les systèmes de savoir, les histoires orales, les lois, les protocoles et les liens avec la terre des Autochtones sont des éléments essentiels au processus de réconciliation.

9

La réconciliation exige une volonté politique, un leadership conjoint, l’établissement d’un climat de confiance, de la responsabilisation et de la transparence, ainsi qu’un investissement important de ressources.

10

La réconciliation exige un dialogue et une éducation du public soutenus, y compris l’engagement des jeunes, au sujet de l’histoire et des séquelles des pensionnats indiens, des traités et des droits des Autochtones, ainsi que des contributions historiques et contemporaines des peuples autochtones à la société canadienne.

Ce que nous avons retenu : Les principes de la vérité et de la réconciliation
— 2015 Commission de vérité et réconciliation du Canada Site web : www.trc.ca
Screen Shot 2015-11-28 at 8.05.59 PM.png

"6. Tous les Canadiens, à titre de personnes visées par les traités, partagent la responsabilité de l’établissement et du maintien de relations mutuellement respectueuses"


'Les 4 Saisons de Réconciliation' a pour bût de nous outillés à mettre en pratique ce principe essentiel par l'entremise de resources éducatives et d'activités de réconciliation.

Pour nous en savoir d'avantage ou pour recevoir la trousse d'information: 

Nom *
Nom
Prénom, Nom et Organisme
Aujourd’hui, je souhaite réaffirmer l’engagement de la province de l’Ontario envers la réconciliation et le soutien offert aux survivants, et continuer à renforcer les relations de confiance avec les partenaires autochtones.

Pour que la réconciliation réussisse, nous devons également renouveler notre engagement envers l’éducation des Ontariennes et des Ontariens à propos des traités et à propos du rôle que l’héritage des pensionnats a joué dans le passé, joue dans le présent et jouera dans l’avenir du Canada.

C’est la raison pour laquelle nous avons collaboré avec des partenaires autochtones et avec d’autres partenaires pour réviser le curriculum afin qu’il inclue des occasions plus nombreuses pour les élèves de se renseigner sur l’expérience vécue dans les pensionnats. Nous continuerons d’adopter une démarche qui rend hommage aux survivants, qui encourage la réflexion critique et qui nous fait comprendre les conséquences à court terme comme à long terme des pensionnats(...)
nous ne pouvons pas changer le passé, mais en dévoilant la vérité et en essayant vraiment de comprendre sa signification, nous nous donnons le pouvoir de changer l’avenir. Pour apporter un changement vraiment durable, les gouvernements doivent œuvrer au démantèlement du système de répression qu’ils ont mis des siècles à construire.

En ce jour historique de vérité et de justice au Canada, il est encourageant de voir d’autres provinces et territoires prendre des mesures similaires en faveur de la réconciliation.
— 2 juin 2015 18h30 - Cabinet de la Première ministre, Kathleen Wynne